Après la défaite de l’Algérie face à la Côté d’Ivoire (3-1), Djamel Belmadi, sélectionneur des Fennecs, n’a pas digéré la question choquante d’un journaliste.

Belmadi, Le Gros Silence Après Les Écarts D’un Journaliste Camerounais (supergooal.cm)

Un silence glacial. Des murmures réprobateurs dans la salle. L’ambiance était tendue jeudi soir lors de la conférence de presse de Djamel Belmadi après la défaite de l’Algérie face à la Côte d’Ivoire (3-1) synonyme d’élimination des Fennecs. Un journaliste camerounais a interrogé le sélectionneur algérien sur une prétendue malédiction d’Albert Ebossé.

«Coach, je vais aller droit au but, a débuté le journaliste. Est-ce que ce n’est pas l’esprit d’Albert Ebossé qui a hanté les Fennecs pendant toute cette CAN ?». Une question plus que déplacée, alors qu’Ebossé, joueur camerounais qui évoluait à la JS Kabylie, a été tué lors d’un match en 2014 dans des circonstances encore floues. Officiellement, son décès serait lié à un jet de projectile depuis les tribunes mais un médecin a évoqué la possibilité d’une rixe dans le vestiaire après une contre-autopsie.

En guise de réponse, Belmadi a ignoré la question. Pendant de longues secondes, le sélectionneur a fixé le journaliste, laissant peser un malaise palpable dans la pièce.

Un délégué de la Can a d’abord rappelé au journaliste que sa question était hors sujet. L’ancien milieu de terrain de l’OM a repris la parole pour enfoncer le clou encore un peu plus : «Je ne sais pas qui vous a autorisé à rentrer dans cette pièce Monsieur. Mais il a fait une faute professionnelle.»

Retrouvez-nous sur supergooal.cm.

Article précédentLes Ivoiriens Se Voient Plus Loin Et Louent Leur Collectif
Article suivant8es De Finale : Le Programme Complet