Les organisateurs de la Coupe du monde de football 2022 ont fait circuler jeudi 1.300 bus dans les rues de Doha pour simuler grandeur nature le transport du public à travers ce petit Etat du Golfe, qui se prépare à un défi logistique, avec soudain plus d’un million de visiteurs.

«Il s’agit des opérations de transport les plus complexes jamais montées pour un évènement sportif majeur», assure Ahmad al Obaidly, responsable de Mowasalat, l’exploitant des services de bus et de taxis du Qatar, premier pays du Moyen-Orient à accueillir le Mondial, du 20 novembre au 18 décembre.

Les organisateurs ont ainsi simulé jeudi les conditions de transport entre les huit stades prévus pour la compétition lors des jours les plus chargés de la Coupe du monde, avec jusqu’à 300.000 supporters à Doha en même temps.

Gigantesque Simulation De Transport Au Qatar En Préparation Du Mondial (supergooal.cm)

Dans une chaleur étouffante, des centaines de bus climatisés, mais quasi vides, ont circulé entre les stades, les stations de métro et les points de ramassage prévus. À la station de métro Al Wakra, dans la banlieue de Doha, plus de 1.000 chauffeurs de Mowasalat ont joué les supporters allant au stade Al Janoub, à cinq kilomètres de là. Le stade Al Bayt, où se déroulera le match d’ouverture le 20 novembre, ne possède pas de station de métro.

Des centaines de bus sans passagers ont parcouru les 25 kilomètres jusqu’à la gare la plus proche de la nouvelle ville de Lusail, comme ils le feront lorsqu’ils emmèneront des supporters étrangers à leur match. Les bus ont même fait le voyage de retour après minuit pour simuler les conditions du match de fin de soirée du groupe B. «Nous voulons nous assurer que nos plans fonctionnent», a déclaré Thani Al Zarraa, responsable de la mobilité pour la Coupe du Monde. M. Obaidly a déclaré que 3.000 bus avaient été achetés et qu’il y en aurait au total plus de 4.000 dans les rues pour la Coupe du monde. L’entreprise a également doublé son nombre de chauffeurs, à 14.000 pendant la Coupe du monde, venant la plupart d’Asie et d’Afrique. Chaque bus disposera de cinq caméras de vidéosurveillance reliées à un centre de commandement.

Après le tournoi, les bus seront légués au service public de transport du Qatar, qui se retrouvera «l’un des premiers pays au monde à disposer d’un service de transport public entièrement électrique», assure M. Obaidly.

Retrouvez-nous sur supergooal.cm.

Article précédent60 Millions De Dollars De Primes Pour Le Prochain US Open
Article suivantLa NBA Vise Exporter Ses Matches Vers D’autres Marchés