Atlanta a disposé de Charlotte (132-103) hier mercredi en play-fin, tandis que La Nouvelle-Orléans a écarté San Antonio (113-103).

Hawks et Pelicans trouvent une place en play-offs (supergooal.cm)

Atlanta, facile vainqueur de Charlotte (132-103) mercredi, et La Nouvelle-Orléans, qui a écarté San Antonio (113-103), joueront leur qualification pour les play-offs NBA, vendredi, respectivement à Cleveland et chez les Clippers, dans deux derniers matches de barrage décisifs.

Les Hawks, finalistes de la conférence Est en 2021, n’ont jamais tremblé face aux Hornets qu’ils ont dominé quasiment de bout en bout, comptant jusqu’à 33 points d’avance au dernier quart-temps.

Après une première période à côté de ses baskets (8 pts, 3/13 aux tirs, 3 ballons perdus), Trae Young a retrouvé sa boussole lors du 3e quart-temps, ses quatorze points contribuant à l’échappée des siens. Il a néanmoins terminé sur un médiocre 8/24 (1/7 à longue distance) qui ont fait 24 points au total, agrémentés de dix passes. «Il m’a fallu un peu de temps pour me mettre en route, mais mes coéquipiers ont fait un sacré boulot pour compenser. Nous avons beaucoup de gars qui peuvent prendre le jeu à leur compte, à tout moment d’un match», a commenté le meneur.

Ses lieutenants ont en effet été plus constants, à l’image de DeAndre Hunter (22 pts, 7 rbds) et Clint Capela, dominateur dans la raquette (15 pts, 17 rbds, 3 contres). Timothé Luwawu-Cabarrot a aussi contribué à l’effort collectif (8 pts, 5 rbds en seize minutes). En face, LaMelo Ball, maladroit (7/23 pour 26 pts, 7 passes), a fait ce qu’il a pu. Mais il a manqué un peu de tout à Charlotte, pour espérer un meilleur sort. Leur saison s’arrête donc logiquement là.

Pour les Hawks, la moitié du chemin est faite et ils devront enchaîner un deuxième succès chez des Cavs qui joueront crânement leur joker, après la défaite concédée mardi à Brooklyn. Le vainqueur de ce match défiera ensuite Miami, tête de série N.1, au premier tour des play-offs.

À l’Ouest, La Nouvelle-Orléans a aussi assez aisément pris la mesure de San Antonio, qui s’est réveillé trop tard pour combler un retard ayant culminé à 21 unités au 3e quart-temps.

CJ McCollum a été le grand artisan de la victoire louisianaise, puisqu’il a fini meilleur marqueur avec 32 points dont 27 dans la seule première période (7 passes, 6 rbds). Brandon Ingram (27 pts) a été celui qui a remis les Pelicans à l’endroit dans le money-time, avec deux paniers importants qui ont calmé les velléités de come-back des Spurs, revenus à -6, dans le sillage de Devin Vassell (23 pts, 7/13 derrière l’arc).

Les vacances attendent désormais l’équipe texane, qui a eu le mérite de se battre pour accrocher les barrages, aux dépens des Lakers de LeBron James, doublés dans la dernière ligne droite. Et pour le coach Gregg Popovich ? Les prochains jours diront si l’heure de la retraite a sonné à 73 ans, comme à chaque fin de saison ces dernières années.

Pour les Pelicans le prochain défi s’annonce relever vendredi à Los Angeles où ils affronteront les Clippers de Paul George. En jeu: une accession au premier tour où l’adversaire sera Phoenix, tout simplement la meilleure équipe de la saison régulière.

Retrouvez-nous sur supergooal.cm.

Article précédentTrinity Rodman, Fille De L’ex-Basketteur Dennis Rodman Marque Son 1er But International
Article suivantAtlético Madrid-Manchester City: L’intervention De La Police Dans Un Après-Match Houleux