Une finale inédite au Masters 1000 de Toronto opposera le Polonais Hubert Hurkacz (10e mondial), venu à bout samedi du Norvégien Casper Ruud (7e) en demie, à l’Espagnol Pablo Carreño (23e), vainqueur de haute lutte du Britannique Daniel Evans (39e).

A presque deux semaines de l’US Open (29 août-11 septembre), les cadors du circuit n’ont pas vraiment brillé sur le ciment canadien, en l’absence de Rafael Nadal, qui a préféré ménager ses abdominaux douloureux, et de Novak Djokovic, empêché d’entrer au Canada comme aux Etats-Unis car non vacciné.

Hurkacz Et Carreño En Finale A Montréal (supergooal.cm)

Le Russe N.1 mondial Daniil Medvedev, l’Espagnol Carlos Alcaraz (N.3) ou encore le Grec Stefanos Tsitsipas (N.5) ont tous chuté prématurément, libérant de l’espace pour les seconds couteaux. Une rareté pour l’Open du Canada, où le dernier joueur classé au-delà du Top 8 à s’y être imposé est Jo-Wilfried Tsonga, en 2014, déjà à Toronto.

C’est le bonheur qui attend donc Hurkacz ou Carreño, avec sur le papier l’avantage au Polonais de 25 ans, qui sait ce que c’est de jouer – et gagner – une finale de Masters 1000: il s’était révélé par son triomphe à Miami l’an passé, avant de confirmer en atteignant les demi-finales à Wimbledon.

Comme la veille face à l’Australien Nick Kyrgios, il lui a fallu trois sets pour renverser 5-7, 6-3, 6-2 Ruud, finaliste du dernier Roland-Garros.

«Hubi» a pourtant été efficace d’entrée sur sa première balle, comme en attestent 11 aces (18 au total), mais cela n’a pas empêché son rival de saisir les occasions de le débreaker, après avoir été mené d’entrée 3-0.

Le Norvégien de 23 ans, alors extrêmement solide, a plusieurs fois poussé à la faute le Polonais, sanctionné d’un deuxième break concédé, préalable à la perte du set. «Il était meilleur pendant le premier set. J’ai juste dû m’accrocher et me battre», a reconnu Hurkacz.

Retrouvez-nous sur supergooal.cm.

 

Article précédentNick Kyrgios Et Son Jeu De Service… En 44 Secondes
Article suivantDanilo Barbosa (Nice) Transféré A Botafogo