Samuel Eto’o a apporté son soutien aux journalistes algériens agressés dimanche. Le président de la Fédération insiste et réclame davantage de sécurité sur les zones destinées à l’accueil des équipes étrangères.

Le Mea-Culpa d’Eto’o Sur L’agression Des Journalistes Algériens (supergooal.cm)

Une allocution en binôme. Hier lundi, au lendemain de l’agression à l’arme blanche de trois journalistes algériens, Samuel Eto’o et son homologue algérien Charaf-Eddine Amara se sont exprimés à la télévision algérienne.

«Nos chers frères journalistes, je tiens à vous présenter nos sincères excuses parce que certains de nos frères ont été agressés à Douala, a regretté le Camerounais. Je vous demande humblement de dire à ces frères que nous demandons pardon. Ce n’est pas l’hospitalité camerounaise. Je vous prie de leur demander pardon et de leur dire qu’ils sont chez eux.»

Élu il y a un mois, le président de la Fédération a également annoncé des représailles juridiques. «Nous allons saisir notre ministre et toutes nos autorités pour leur dire que nos frères sont dans notre pays et ils doivent se sentir en sécurité comme s’ils étaient à Alger.»

De son côté, la CAF a ouvert une enquête, tout en incitant les autorités locales à faire de même. Dans son communiqué, elle incite «les Camerounais et tous les intervenants à s’abstenir de tout acte de provocation et de violence pour ne pas gâcher la belle fête du football qu’est la CAN». Avant de réclamer «aux représentants des médias de tous pays une sécurité optimale.»

Retrouvez-nous sur supergooal.cm.

Article précédentTrois Journalistes Algériens Agressés Au Cameroun Pour Des Téléphones
Article suivantLe Maroc Se Force Une Face Au Ghana